Sebastian STOSKOPFF (Strasbourg 1596/97 ou 1599 - Idstein 1657)

Lot 19
Résultat: 280 000 €

Sebastian STOSKOPFF (Strasbourg 1596/97 ou 1599 - Idstein 1657)

Nature morte aux Römer et noix. Panneau de chêne, une planche, non parqueté. 19 x 16 cm Porte une signature apocryphe en bas à gauche: Stoskopf. Au revers un inscription: Stoskopf fecit. Cadre en bois noirci. Nous remercions Madame Michèle Caroline Heck qui a confirmé l'authenticité du tableau après examen.


A l’âge de 17 ans, Sébastien Stoskopff est envoyé à Hanau où se sont exilés plusieurs artistes protestants pour compléter sa formation dans l’atelier de Daniel Soreau. A la mort de celui-ci, il prendra la tête de l’atelier jusqu’en 1622, date à laquelle il part à Paris. On compte aujourd’hui une soixantaine de natures mortes de sa main dont vingt-six sont signées et une dizaine datées. Ces compositions dépouillées où rien n’est laissé au hasard témoignent de ses origines luthériennes.

Birgit Hahn-Woernle recense neuf tableaux (outre le nôtre, inédit à ce jour) où figure le même verre Röhmer à pastilles. Celui signé et daté Stoskopff 1644, date à laquelle l’artiste est revenu à Strasbourg, est très proche du nôtre (toile, 35 x 33 cm, vente anonyme, PIASA, Paris, Hôtel Drouot, 17 décembre 2004, n° 64, repr. et Heck n°35, p.194) : le verre y est posé sur un bois aux veines bien visibles, et associé à une noix (dont les trois parties symbolisent la trinité) et du pain. L’ombre de la croisée de la fenêtre d’où vient la lumière y dessine également une croix. Associée au vin blanc et au pain ou au bâton d’encens celle-ci fait de ces natures mortes des œuvres de dévotion.



Bibl. en rapport : Birgit Hahn-Woernle : Sebastian Stoskopff, mit einem kritischen Werkverzeichnis der Gemälde, Verlag Gerd Hatje, Stuttgart, 1996 (notamment pp. 244- 246)

Michèle Caroline Heck : Sébastien Stoskopff (1597-1657) [Expo. Strasbourg et Aix-la-Chapelle,1997]
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue